nettoyer toit mousse

Vous constatez une apparition de mousse sur votre toit ? Généralement, au fil des années, votre toiture peut fournir une sorte de mousse dans le cas où vous ne le nettoyez pas régulièrement. Comme toute menuiserie, afin de rendre son apparence initiale et assurer sa longévité, la solution la plus efficace et rentable, est le nettoyage. A titre d’un gage de sécurité, sans entretien possible, la toiture peut démunir sa fonctionnalité qui sert à protéger les occupants contre diverses intempéries. Pourtant, nettoyer un toit n’est pas facile. Il suffit de trouver le bon produit adapté à votre type de couverture. Envi de nettoyer son toit, découvrez tout de suite toutes les informations nécessaires.

L’importance du nettoyage de la toiture

Nettoyer sa toiture est une étape importante pour assurer sa fonctionnalité à titre d’un élément de protection par rapport aux aléas climatiques ou par rapport à l’extérieur. En général, ceci permet de protéger les occupants de façon optimale. En effet, l’entretien d’une toiture doit s’effectuer au minimum une fois par an. Pour éclaircir un peu votre tête, l’apparition de mousse ou des déchets sur votre toit peut l’endommager sans l’intervention rapide.

Ce phénomène peut nuire à la qualité, l’étanchéité et la nature de votre toiture. De ce fait, pour s’affranchir de ce problème, il est fortement conseillé de nettoyer son toit régulièrement pour rendre son aspect initial ainsi que d’assurer sa longévité pour plus d’économie. Par rapport à son imperméabilité, après lavage, elle sera parfaitement étanche et permet aussi d’améliorer votre confort quotidien. Une vraie solution à prendre en compte.

L’anti-mousse : un produit idéal pour nettoyer sa toiture

En principe, grâce à la propagation des produits concurrents, trouver un produit pour entretenir sa toiture s’avère difficile. Disposant une toute variété de produits, trouver l’idéal pour son type de toiture mérite une bonne réflexion. Cependant, chaque type de toit exige un traitement spécifique avec un produit extrêmement adaptable à sa nature dans le but d’éviter tout genre de risque de nuisance.

Par ailleurs, le plus récemment utilisé, pour nettoyer le toit, l’anti-mousse requiert une spécificité requise. Très pratique et efficace, ce produit permet d’éliminer toute sorte de mousse ou déchet existant sur votre toiture pour un aspect impeccable. Disponible en deux types, l’une est utilisée comme une sorte de pulvérisation qui nécessite un rinçage après et l’autre est sans rinçage. Vous avez largement le choix selon vos attentes. Suite à la grande diversité de l’offre, choisissez un produit classique qui ne laisse aucun impact sur l’environnement, autrement dit un produit biodégradable.

Ce dont vous devez savoir

Pour réaliser ce projet, renseignez tout d’abord sur la nature ou le type de votre toiture et demandez conseil auprès de vos fournisseurs avant d’acheter le produit. Ensuite, lors de la mise en œuvre du nettoyage, munissez-vous d’un vêtement dont vous ne servez plus, d’une échelle, d’un gant et d’une lunette de protection. Effectivement, la sécurité passe avant tout !

isolation galvanique

Une maison bien isolée est une source de confort assurée. Il existe toute une variété d’isolation pour assurer un tel confort et l’isolation galvanique en fait partie. Voyons les détails sur ce type d’isolation. Bonne lecture !

L’isolation galvanique par définition

Par définition, l’isolation galvanique est le phénomène qui se produit en deux circuits, dont les circuits électroniques et les circuits électriques. Le nom de cette isolation est issu du physicien Luigi Galvani. Pour les circuits qui possèdent la même masse, il n’y a pas d’isolation galvanique, c’est bon de le noter. Il faut rappeler que la masse ne se relie pas directement à un point fonctionnel du circuit, toutefois, à un moment donné, par une fausse manipulation par exemple, il se peut qu’il y ait une liaison. Mais lorsque la masse est en liaison avec la terre, il y aura certainement une anomalie sur l’un des circuits qui se relie à la masse d’où le déclenchement du disjoncteur.

Quelques exemples d’isolation galvanique

Il y a des exemples d’équipement qui peuvent se traduire avec un fonctionnement en isolation galvanique. Pour le relais électromécanique, il est possible que l’isolation galvanique puisse être assurée du moment où le circuit de commande ainsi que la puissance de l’installation sont axés sur des circuits indépendants. L’optocoupleur permet également une isolation galvanique. En effet, l’isolation se produit entre le circuit émetteur et le circuit récepteur. Un flux lumineux assure donc la transmission d’informations entre les circuits. Le transformateur peut aussi assurer une isolation galvanique. Entre deux circuits indépendants, l’induction électromagnétique permet donc d’agir sur l’un des circuits. Cependant, pour un autotransformateur, il n’y a pas d’isolation galvanique vu que les deux circuits, il y a une liaison.

Bien isoler la maison

L’isolation est un projet très important que ce soit pour une maison en rénovation ou bien pour une nouvelle construction. En effet, sur le toit, les combles, les fenêtres et les portes ainsi que le sol de la maison, il y a une forte déperdition de chaleur si la maison n’est pas bien isolée. Pour conserver votre confort thermique, surtout durant les saisons froides, il est donc essentiel de choisir des isolants performants. Une telle initiative permet également de réduire vos dépenses sur les chauffages du fait que vous limitez votre consommation électrique en assurant l’isolation de votre logement. Pour l’isolant, vous pouvez choisir entre les isolants écologiques et les isolants synthétiques.

Pour les isolants synthétiques, on y trouve les mousses de polyuréthane et de polystyrène ainsi que la mousse phénolique. Il y a aussi les laines minérales qui sont issues des roches volcaniques et du sable qui sont très performants pour assurer l’isolation de tout type de résidence. Pour les isolants écologiques, ce sont les matériaux qui peuvent être recyclés ou encore à base de matière végétale. Il faut noter que pour la performance de l’isolation dans votre maison, faire appel à une équipe professionnelle pour sa pose est vivement recommandé vu qu’il y a des outils spécifiques à utiliser pour ce genre d’installation.

facade qui noircit

La façade donne la première impression de l’habitat tout entier. Elle ne passe pas inaperçue, aussi elle doit rester en bon état. Cependant, la façade s’use à l’usure du temps et se dégrade à cause des agressions extérieures et climatiques. Parmi les pathologies, la façade qui noircit. Dans cet article, on va voir ses causes puis apporter des solutions pour s’en débarrasser.

Pourquoi la façade de sa maison noircit-elle?

On voit souvent des traces noires sur la façade des habitations. La présente d’une telle tache ne fait que nuire à l’esthétique de l’habitat. Aussi, il est indispensable de traiter cette pathologie de façade. Mais avant de trouver un remède, il faut de prime abord découvrir ses causes. Les trainées noires sur la façade sont dues par la pollution urbaine. Les fumées issues des usines, des chauffages au bois ainsi que les échappements des voitures peuvent laisser des traces noires sur la façade de notre maison. Ensuite, la pollution biologique. La façade s’expose souvent aux agressions climatiques puisqu’elle est un élément extérieur de l’habitation. Et comme on sait, l’humidité est très favorable au développement des mousses, champignons et lichens. Ensuite, ces derniers modifient ainsi la couleur de la façade qui a tendance à noircir. Enfin, cette pathologie est due également au mauvais choix du revêtement. Certains enduits ne s’adaptent pas au matériau de votre façade. Effet : le revêtement se noircit rapidement.

Comment enlever les traces noires sur la façade ?

Quoi de plus désagréable que de voir une façade qui noircit ? Heureusement, cette pathologie façade n’est pas sans solutions. Il faut l’entretenir régulièrement, et ce, en nettoyant la structure. Plusieurs solutions s’offrent à vous lorsque vous décidez d’enlever les traces noires. Ces dernières proviennent de la pollution biologique comme les mousses, vous devez commencer par appliquer un produit anti-mousse sur votre façade. Pour ce faire, appliquez le produit sur la partie noire. Attendez quelques jours pour que la solution agisse sur la salissure. Dans cette optique, assurez-vous qu’il n’y aura pas de pluie 2 à 3 jours suivants l’application de l’anti-mousse. Après, vous brossez délicatement la façade qui noircit. Bien que les traces noires proviennent des pollutions atmosphériques ou biologiques, il est nécessaire de nettoyer votre façade. Pour un résultat probant, utiliser un nettoyeur sous pression. Ensuite, c’est moins fatigant. Seulement, il faut savoir que le jet d’eau ne peut être utilisé sur une structure fragile au risque d’abîmer la façade. C’est le cas des façades en tuile ou en ardoise.

Devis isolation toiture en ligne : devis gratuits d’artisans près de chez vous

Procéder à l’isolation de la toiture est une étape nécessaire si vous souhaitez que votre maison puisse convenablement avoir une bonne étanchéité vis-à-vis de la conservation de la chaleur. En outre, le meilleur moyen de réussir cela est de confier les différents travaux à un prestataire professionnel qui possède l’expertise qui convient pour cela.

Pourquoi isoler le toit ?

La maison possède une certaine capacité à retenir la chaleur, et sans les différentes étapes consistant à renforcer cette capacité, elle est bien en dessous de ce qui est requis pour assurer un bon confort de la maison. Quand cette dernière n’est pas bien isolée, non seulement cela possède un impact sur le confort, cela vient aussi affecter les performances énergétiques de la maison. Cela signifie que votre domicile se met à consommer une quantité d’énergie, dont de chauffage qui est bien en dessus de ce qu’elle devrait.

Quand une maison n’est pas bien isolée, cela est ainsi un réel problème, et le plus souvent, le plus gros de la chaleur s’échappe par la toiture. C’est une des raisons qui font qu’il est nécessaire de commencer par isoler cette partie de la maison. En effet, près de 35% des pertes de chaleur au sein d’une maison peuvent se perdre via le toit, mais il est également essentiel que cela soit fait convenablement.

Concevoir un devis pour l’isolation

Comme tous les travaux, il est nécessaire d’établir un devis précis avant de les commencer, ce qui nécessite généralement un plan. Cet élément en particulier vous permet d’identifier les différentes tâches à effectuer, et où exactement sur la toiture il est question de les effectuer. L’un des intérêts du plan est qu’il permet d’avoir une bonne idée d’une estimation des différents matériaux qui pourraient être utiles au cours des travaux, et donc mettre en place des couts pour cela.

La conception d’un devis est généralement une action à entreprendre avec la plus grande précaution, dans la mesure où s’il n’est pas bien fait, cela peut résulter sur des prévisions inexactes en ce qui concerne les couts. Cela pourrait faire que vous retrouviez à court de matériel en plein milieu des travaux, ce qui pourrait conduire à l’arrêt de ceux-ci jusqu’à trouver les fonds nécessaires. Aussi, l’une des choses qu’il vous est conseillé de faire est de charger ce genre de tâche à un professionnel.

Trouver un prestataire pour l’isolation de toit

Il est possible de trouver aisément un professionnel qui est en mesure de se charger de l’isolation de votre toiture comme il faut. En revanche, le tout est de bien faire en sorte de trouver une personne qui soit en mesure de bien faire cette tâche, et internet est l’endroit où vous devez vous rendre pour cela.

Ici, il est question de comparer convenablement les différentes propositions qui vous sont faites afin d’être en mesure de trouver celle qui convient au mieux. Les devis gratuits que ceux-ci proposent sont une manière d’évaluer ce que leurs services valent effectivement, et il vous est conseillé de faire plusieurs devis auprès de prestataires différents pour ensuite faire un choix.

isolation toiture quelle épaisseur

Il y a plusieurs choses dont on doit se charger en ce qui concerne le toit, afin de faire en sorte que celui-ci soit aussi fonctionnel que possible. Par exemple, il faut s’assurer que l’isolation de celui-ci soit bien faite, autrement vous faites face à différents problèmes dans le futur qui auraient pourtant pu être évités facilement.

Pourquoi isoler la toiture ?

La toiture est une partie de la maison qui possède une grande importance pour une grande variété de raisons, et l’une de celles-ci se rapporte à l’isolation de la maison en général. Il est important que votre maison soit bien étanche vis-à-vis de la chaleur, car autrement, vous auriez du mal à la réchauffer convenablement quand viennent les saisons froides. Au cours de celles-ci, il est requis de faire usage de dispositifs comme les appareils de chauffage divers pour réguler la température intérieure.

Si vous utilisez des appareils de chauffage mais que vous ne faites aucun effort pour ce qui est de l’isolation thermique, la chaleur risque tout simplement de se perdre vers l’extérieur. En outre, si aucune mesure convenable n’est prise, une maison peut avoir une mauvaise isolation, et le toit se compte parmi les parties qui viennent le plus engranger des pertes de chaleur, pouvant aller à 35% de celles-ci. Aussi, il est nécessaire pour vous de faire les travaux requis pour isoler le toit.

Mettre en place une isolation sur le toit

Il se trouve différentes sortes d’isolants qu’il vous est possible d’appliquer, et la décision à prendre doit l’être en fonction des cas de figure. Par exemple, pour les toits qui présentent des combles perdus, le choix le plus évident est la laine à souffler, mais la récurrence d’un toit avec des combles perdus n’est pas si fréquente, et le plus souvent, le choix que vous avez à faire est celui d’un isolant en plaque.

Celui-ci est vendu sous forme de rouleaux, qu’il vous faudra par la suite dérouler sur les surfaces concernées. Parmi les éléments importants pour ce type d’isolants, il y a l’épaisseur des isolants eux-mêmes ; plus un isolant est épais, plus il sera efficace dans son rôle pour préserver la chaleur au sein de votre maison. L’épaisseur vient également combler un manque en termes de performances d’isolation du matériau si celui que vous choisissez n’est pas très performant.

Trouver les isolants qui conviennent

Le choix d’un isolant doit se faire avec la plus grande précaution, car le niveau d’isolation de votre maison dépend grandement de ce choix. En outre, il y a plusieurs options possibles sur le marché, et il vous faut les réunir, puis les mettre côte à côte, et vous décider pour le modèle qui est le plus pertinent pour votre cas de figure.

Parmi les éléments à prendre en compte, il y a le prix, qui doit être équivalent à la qualité, mais aussi les matériaux qui entrent dans la composition de votre isolant. Enfin, la marque doit avoir un minimum de renommée sur le marché, autrement il n’est pas possible de vérifier si celle-ci est bien fiable, et qu’y placer votre argent est une décision judicieuse.

panneau solaire autoconsommation prix

L’électricité au réseau reste encore la plus utilisée aujourd’hui. Pourtant, le problème avec cette source d’énergie c’est qu’elle a des impacts négatifs sur l’environnement. De plus, le montant de la facture augmente sans arrêt. La solution à ce problème est simple, recourir aux nouvelles énergies, les énergies renouvelables. Le panneau solaire est l’un des moyens les plus pratiques pour sortir du réseau d’électricité. Alors, quel est le prix d’un panneau solaire autoconsommation ?

C’est quoi l’autoconsommation et quels sont ses avantages ?

L’autoconsommation est par définition la consommation de sa propre production. Dans le domaine de l’électricité donc, il n’est plus nécessaire d’avoir recours au service d’un fournisseur d’énergie. Pour la production, on tire profit des énergies dites renouvelables dont la source est dans la nature : le soleil, le vent, etc. C’est un système qui permet aux consommateurs de profiter un grand nombre d’avantages. Cela commence par l’indépendance énergétique, puisque la maison n’est plus connectée à aucun réseau de fournisseur. La réduction de la facture d’énergie voire sa suppression et profiter d’une énergie gratuite pendant plusieurs années. L’autoconsommation énergétique permet également de réduire considérablement la production de pollution qui se déverse dans l’environnement. En effet, cela permet de ne plus utiliser des sources d’énergies fossiles.

Que faut-il prendre en compte avant d’installer des panneaux solaires autoconsommation ?

Pour faire le bon choix du panneau solaire à autoconsommation, il y a quelques points à prendre en considération. Tout d’abord, il faut vérifier l’état de l’isolation de la maison. En effet, pour garantir l’efficacité totale de l’autoconsommation, il faut que le bâtiment soit à basse consommation. Ensuite, il est nécessaire de s’assurer de la qualité des appareils utilisée dans l’habitation. Il est préférable que ce soient des appareils qui ne sont pas énergivores. Et l’une des conditions primordiales avant l’installation est de bien dimensionner le panneau. Cela permettra de profiter d’un équipement fiable et performant. Enfin, il ne faut pas oublier votre prévision de consommation.

Panneau solaire autoconsommation prix

Le prix d’un panneau solaire autoconsommation dépend de sa puissance. De même, il y a une petite différence au niveau de chaque fournisseur. Prenons à titre d’exemple le prix d’un panneau de 3 kWc se situe entre 250 à 350 euros. Si l’on compte l’installation d’un kit complet, le coût est de 8000 à 11000 euros TTC. Il est à noter qu’en installant un panneau solaire autoconsommation, vous pouvez bénéficier des aides financières accordés par l’État. Il s’agit du crédit d’impôt pour la transition énergétique. Pour un panneau dont la puissance est inférieure ou égale à 3 kWc, le montant de l’aide peut aller jusqu’à 400 euros.

comment faire un anti mousse maison

La toiture, la façade sont souvent sujettes à l’apparition des mauvaises herbes. Pourtant, ces éléments figurent parmi l’un des composants essentiels qui vous protègent des différents aléas climatiques ainsi que des infiltrations d’eau. Les négliger peut avoir de graves conséquences sur l’ensemble de votre habitation et impacter votre confort, vos économies et votre sécurité. Pour cela, il faut les traiter. Mais on sait très bien que le prix du produit anti-mousse est un peu élevé. Alors qu’il vous est tout à fait possible d’en fabriquer. Pour en savoir plus, suivez ce guide.

Pourquoi la mousse apparaît sur la toiture et la façade de votre habitation ?

Si on désigne ces mauvaises herbes sous le nom générique de mousse, les organismes qui apparaissent sur les toitures et les façades sont généralement la famille du lichen, de l’algue ainsi que différentes mousses. Mais les variétés ne sont pas identiques en fonction de l’environnement et les éléments qui s’accrochent à vos murs. Pour son développement, la mousse a en effet besoin de se nourrir et c’est le vent qui est responsable de ce dont elle a besoin. Ses germes peuvent également se présenter dans l’eau de pluie et votre gazon.

Peut-on combattre la mousse à long terme ?

En effet, la seule et unique solution pour combattre l’apparition des mousses et des lichens serait de passer un produit de nettoyage. Mais naturellement, cela n’empêche pas leur apparition. La meilleure façon consiste alors à traiter préventivement un jour de beau temps contre la stagnation de l’eau tout en isolant la surface des dépôts. La meilleure arme s’agit de l’entretien et le traitement préventif à réaliser tous les 2 ou 3 ans avec une base hydrophile et un anti-mousse naturel. De ce fait, vous réduisez sensiblement les coûts et maximiserez les résultats.

Comment les éliminer ?

Une des remèdes de grand-mère couramment usitée pour traiter les mousses qui se trouve sur la terrasse est l’eau de javel. Et la solution intermédiaire et pérenne est d’opter pour un produit spécialisé biodégradable. Une autre option s’avère l’utilisation d’un anti-mousse à base d’ammonium quaternaire biodégradable qui est en mesure de s’attaquer profondément le lichen tout en supprimant les réseaux.

En outre, on peut désormais faire un anti-mousse 100% naturelle. L’astuce réside seulement dans l’achat de citron. Eh oui ! L’acide citrique est en effet un produit très efficace pour lutter contre la mousse et le lichen. Tout comme les produits à base d’ammonium, il permet d’assécher la plante, ce qui mène généralement à sa disparition.

La préparation de l’anti-mousse fait maison

Prenez d’abord un seau avec une contenance de 10 litres. Versez dedans 600 grammes d’acide citrique, 4 grandes cuillères d’huile d’origine végétale et 150 grammes de bicarbonate de soude. Mélangez le tout et y incorporer de l’eau tiède. Il ne vous reste plus qu’à l’appliquer. Mais avant toute chose, vous devez brosser la partie concernée le même jour.

comment nettoyer toiture fibro ciment

Au quotidien, la toiture d’une maison n’est jamais épargnée de la pollution, des intempéries et des agressions extérieures. Manque d’entretien, les conséquences de ces derniers favorisent en effet la détérioration de la toiture. Voilà pourquoi, il est impératif de le nettoyer régulièrement et ce, en profondeur quel que soit le type de votre toiture. Dans cet article, nous faisons le point sur le nettoyage de la toiture en fibrociment.

Zoom sur la toiture en fibrociment

La fibre ciment communément appelée fibrociment est une toiture moins utilisée par les couvreurs. Composé généralement de l’amiante il y a quelques années, mais à présent, c’est de l’histoire ancienne sauf si évidemment, la toiture est âgée. Face à un tel cas, il est important de manipuler les matériaux tout en respectant les règles de sécurité.

Effectivement, toutes les toitures dans ce matériau installé avant l’année 1997 contiennent de l’amiante. Pour cela, il faudra prendre des précautions si vous avez ce genre de toiture. À la fois économique et malléable, ce type de toiture est également très fragile. Il est interdit formellement de monter dessus. Mais pour améliorer sa durabilité et sa robustesse, il est préférable de réaliser régulièrement son entretien y compris son nettoyage dans le but d’éliminer les mousses, les lichens et d’autres végétaux inutiles.

Comment nettoyer une toiture en fibrociment ?

Pour nettoyer une toiture réalisée en fibrociment, il faut utiliser un nettoyeur à basse pression. Étant donné que la toiture contient de l’amiante, il ne faut pas trop forcer la pression de l’eau, car ce geste pourra abîmer la toiture. Il faut souligner que le nettoyage à haute pression est formellement interdit. Faites donc attention lorsque vous nettoyez la toiture. Faites en sorte que la pression ne soit pas trop agressive. N’oubliez également de vous protéger en portant une tenue de protection, un masque, des gants et lunettes de protection.

Si vous constatez que la tuile est en bon état, il vous est possible d’y appliquer une résine plastique qui s’applique au pinceau. En effet, elle a pour effet hydrofuge, nécessaire pour faciliter l’entretien de la toiture tout en apportant une longévité incomparable qui fait partie du deuxième effet non négligeable. Notez bien que pendant ces travaux, il est également important d’installer une isolation de l’environnement immédiat efficace contre les projections et le bruit, surtout pour ceux qui habitent en lotissement.

Quelques conseils pour votre toiture

Si vous souhaitez changer le revêtement pour votre toiture et enlever le fibrociment, vous aurez tout à fait la possibilité de choisir entre les tuiles, l’ardoise, le bac acier… mais sachez qu’un investissement important est à considérer selon la surface à couvrir.

Comment coller mes marches en bois sur escalier béton?

Voulez-vous rénover votre escalier en béton par des marches en bois ? Vu que le béton est moins cher et insonore, c’est le choix des constructeurs, mais tant rester traditionnel, en utilisant les marches en bois. Pour vous aider, voici quelques types de bois utilisé pour revêtir un escalier en béton et comment on colle les marches en bois.

Comment choisir les types de bois pour le revêtement de l’escalier en béton ?

Nombreux sont les choix de l’espèce de bois pour le revêtement de l’escalier en béton, mais voici les trois les plus utilisées pour construire des marches en bois.

Le bois de feuillu européen est le premier choix. Le plus souvent utiliser est le hêtre ou le chêne. Cette espèce de bois est agréable à voir et aussi plus ou moins forte. Vous pouvez la peindre avec du vernis que ce soit coloré ou incolore. Et si vous décidez de rester plus simple, ce n’est pas grave ! Mais au bout de quelques années, sa couleur est transformée en gris. Le bois de feuillu est un type de bois moins cher, mais assez approprié pour le revêtement d’escalier en bois.

Ensuite, le bois de conifères européen est une possibilité pour avoir un escalier en bois à bonne marche. Son prix est plus bas que tout type d’arbre. Les plus utilisés sont les épicéas et les pins et presque tous les bricolages en bois sont conçus avec ces types de bois. Le bois de conifère peut être installé sans avoir à les traiter et il peut aussi résister à la chaleur.

Enfin, le bois tropical est de plus en plus populaire en ce moment. Certaines personnes le choisit à cause de sa force et aussi qu’on peut le placer sans avoir été le traité et aussi sans le colorer en vernis. Il est super à voir avec son côté grisonner. L’Azobé et le Padouk sont les types les plus opté, mais il existe aussi d’autres types de bois tropical. Par contre, il est le plus cher de ces trois types de bois.

Coller des marches en bois n’est pas une tâche facile !

Il faut avoir de la patience et un peu de connaissance pour coller des marches en bois d’un escalier, voici les étapes à suivre :

  • Relever chaque dimension de chaque marche à l’aide d’un rapporteur électronique et un mettre.
  • Découper la dimension obtenue sur un carton fin pour chaque marche et le placer sur la marche pour vérifier s’il n’y a pas de faute.
  • À l’aide de ce carton fin qu’on peut découper le bois choisi.
  • Coller le bois avec de la colle ou des vices.

Les avantages des marches en bois

Le bois demande beaucoup d’entretien, car c’est un produit naturel, et entretien dépend de type de bois utiliser. Par contre, un escalier dont le revêtement est en bois, est extrêmement solide. En plus, on peut la peindre avec de différentes couleurs et de peinture, mais aussi facile à nettoyer.

abri de jardin sans entretien

Si vous aussi, vous avez décidé d’installer un abri de jardin, vous allez découvrir rapidement qu’un très large choix s’offre à vous. Que diriez-vous de miser pour un abri de jardin sans entretien ?

Pourquoi choisir un abri de jardin sans entretien ?

Un abri de jardin sans entretien vous facilitera la vie ! Admettons, l’entretien d’un abri de jardin peut être contraignant et coûteux. Dans le cas d’un abri de jardin en bois par exemple, un traitement contre les insectes doit être réalisé tous les ans. A cela s’ajoute, le traitement contre l’humidité (à réaliser tous les 3ans). Pour ce qui est de l’abri de jardin en fer forgé, un traitement contre la rouille s’impose tous les deux ans.

L’abri de jardin en PVC : un abri de jardin sans entretien

L’abri de jardin en PVC ne requiert pas d’entretien. Un simple jet d’eau suffira pour qu’il retrouve son aspect d’origine ! Une fois nettoyé à l’eau, votre abri sera propre comme neuf. Intéressant non ?

L’abri de jardin en PVC présente également l’avantage d’être facile à monter. N’oubliez pas que le PVC est un matériau léger. Et s’il y a un détail qu’il faut retenir, c’est que l’abri de jardin en bois assure une excellente résistance à l’humidité. Eh oui, vous comprenez mieux maintenant pourquoi ce type d’abri reste idéal dans les régions humides et pluvieuses. Et faut-il encore rappeler que l’abri de jardin en PVC est l’abri le moins cher du marché. Même si on dit souvent que ce type d’abri n’est pas très esthétique, ce n’est pas toujours vrai. Un très grand de choix de couleur et de design vous est offert désormais. Aussi, vous ne manquerez pas de trouver votre modèle idéal. Bonne nouvelle : les fabricants mettent toute en œuvre aujourd’hui pour optimiser la durée de vie des abris de jardin en PVC.

Nos conseils :

Afin d’éviter toute mauvaise surprise, nous vous conseillons de vérifier la qualité de la conception de votre abri en PVC. Ce dernier doit vous assurer une robustesse exemplaire. Autrement, il vous laissera tomber après seulement quelque temps. Un abri en PVC de qualité doit pouvoir résister aux forts vents ainsi qu’aux intempéries, mais pas que ! Pour une excellente tenue dans le temps, le matériau doit également résister parfaitement aux UV, mais aussi aux variations de température. Cela sous-entend que l’abri doit recevoir un traitement de protection contre les rayons solaires. Retenez ceci : investir dans un abri de jardin de premier choix reste toujours une bonne idée, même si on doit débourser plus.