isolation entre chevrons

On a la possibilité d’opter pour un type de toit spécifique parmi une large gamme d’offres diverses, et on peut par exemple mentionner les modèles à tuiles. L’isolation de ce type de toiture peut être assez complexe, mais il n’est pas impossible de placer des isolants dans un toit qui comprend une série de plusieurs chevrons.

La popularité des toitures à tuiles

On trouve les tuiles sur les toits depuis plusieurs siècles, et elles sont toujours autant appréciées par les particuliers, probablement en raison de son aspect esthétique caractéristique, mais également des autres avantages qu’elles apportent. Notamment, en cas de la nécessité d’une réparation de votre toit en tuiles, il n’est pas toujours requis de faire des travaux de grande envergure, et souvent, il n’est nécessaire que de faire quelques réparations par endroits. En effet, si seulement quelques tuiles sont cassées, on peut simplement faire une réparation à un endroit spécifique.

Aussi, les tuiles sont relativement faciles à installer, et votre toiture doit se composer d’une surface tapissée de lattes sur lesquelles il faudra positionner chaque tuile manuellement. Si cela prend du temps, ce n’est pas excessivement difficile, et vous pouvez vous en charger vous-même sans faire appel à un professionnel. En outre, il est actuellement plus intéressant de faire l’achat d’un toit en tuiles de bétons plutôt qu’en tuiles d’argiles, autant sur le plan esthétique que financier.

Placer un isolant entre les chevrons

Les chevrons se comptent parmi les éléments qui entrent dans la composition de la structure d’un toit en tuiles, et il faudra compter avec eux quand il faudra mettre en place un isolant sous le toit. Ici, il ne suffit pas de placer une couche d’isolant normale et voilà, il faut également prendre en compte les différentes autres fonctionnalités que votre toiture doit remplir, à savoir le fait d’empêcher la circulation de la vapeur. Un isolant seul ne peut pas faire cela, aussi il est nécessaire d’ajouter une couche spécifique de pare vapeur à celui-ci.

Aussi, directement en dessous des lattes qui soutiennent les tuiles de votre toiture, il est important de mettre une couverture de sous-toiture, pour éviter un contact direct entre le toit et l’isolant. Un tel contact pourrait conduire à l’usure de votre isolant, aussi il est préférable de lui fournir cette protection. Selon le type de toits à chevrons, il peut être nécessaire d’utiliser deux couches d’isolants.

Contacter un professionnel pour cette tâche

Normalement, la pose d’un isolant consisterait à l’application de plaques de laine de roche ou tout autre matériau sur la sous-toiture, mais ici, les choses sont plus difficiles. Aussi, pour assurer une bonne qualité du travail une fois terminé, le mieux est de contacter un professionnel pour qu’il se charge de faire la mise en place de l’isolant pour vous.

Cependant, pour que les choses soient bien faites, vous devez vous assurer des compétences de votre prestataire de mise en place d’isolant. Pour cela, vous devrez faire des recherches pour en savoir un maximum sur celui-ci, dont faire la lecture des retours qu’il a eu en provenance de ses précédents clients.

comment brancher une vmc hygroreglable

Une VMC hydroréglable est connue comme étant un système performant pour purifier l’air dans un bâtiment. Mais pour cela, vous devriez faire attention à l’installer et la brancher correctement. C’est de cette manière que vous assurerez son bon fonctionnement. Nous allons voir à travers cet article comment faire le branchement d’une VMC hydroreglable à simple flux.

Mise en place des bouches d’extraction et des entrées d’air de la VMC

La pose des bouches d’extraction et des entrées d’air sont les premières étapes qui mènent à un branchement réussi de l’appareil. Effectivement, les premières peuvent être installées dans les pièces de services. Les entrées d’air seront quant à eux placées dans les pièces à vivre. À noter que le nombre d’entrées d’air doit dépendre de la surface de l’endroit où vous désirez installer le système.

Pose des conduits d’évacuation

Concernant les conduits, vous pourriez les placer à l’intérieur d’un caisson que vous introduirez dans les combles non aménagés en les faisant passer par le haut du mur. Assurez-vous seulement qu’ils soient parfaitement isolés. Afin de vous faciliter les choses, notez bien que vous aurez le choix entre deux types de poses dont les branchements seront différents. Ainsi, vous pourriez opter pour la pose en pieuvre qui relie chaque bouche au caisson d’extraction directement. Sinon, vous pourriez aussi choisir la pose en branche qui vous permettra de recorder plusieurs bouches d’extractions à un seul conduit. Pensez à choisir un grand angle au cas où vous dévieriez réaliser des changements de direction durant le branchement de votre VMC. Comprenez bien que vous risquerez de vous exposer à une condensation de l’air à l’intérieur des conduits si jamais un étranglement se manifeste quand vous brancherez le système.

Quand est-il du système d’extraction ?

Le moteur de votre VMC hydroréglable doit se poser préalablement au niveau de vos combles inhabités. Par ailleurs, vous pourriez aussi le mettre dans un placard. Le but est de diminuer le bruit que l’appareil fera durant son utilisation. Mais, le plus recommandé serait dans les combles, car cela vous permettra de suspendre l’accessoire sur une charpente avec une corde. Cela vous évitera surement d’entendre des bruits ou des vibrations. Assurez-vous bien que le branchement de votre caisson soit parfait afin qu’il ne renvoie pas l’air impur dans une autre pièce de la maison. Effectivement, chaque calorie d’air récupérer par la VMC à l’intérieur de la maison doit être dirigée vers l’extérieur depuis une sortie sur le toit.

Pour clore le sujet, sachez que vous pourriez réaliser tout seul le branchement de votre VMC hydroréglable si vous possédez les capacités nécessaires pour cela. En outre, il vous est conseillé de demander l’intervention d’un professionnel en la matière afin de vous assurer un meilleur branchement de votre installation. Un professionnel certifier pourra vous garantir que votre VMC fonctionnera correctement après son intervention. Effectivement, un artisan professionnel sait parfaitement comme installer et brancher ce genre d’appareil afin de vous éviter une surconsommation d’électricité pour ne citer que la norme NF C15-100.

Réduire sa note d’électricité, un jeu d’enfant!

Réduire la facture d’énergie, c’est souvent le grand défi d’innombrables foyers en hiver. Contrairement à ce que certain pensent, faire baisser sa note d’électricité n’est pas chose compliquée. En effet, en adoptant les bons gestes, relever ce défi sera un véritable jeu d’enfant. À travers cet article, découvrez donc les bons réflexes à adopter afin d’obtenir une facture considérablement réduit à la fin de la saison hivernale.

Se chauffer à la bonne température, c’est important !

Pour subvenir à tous vos besoins de confort et de chauffage en hiver, il est inutile de pousser les appareils à fonds. La meilleure solution, c’est plutôt de vous chauffer à la bonne température et en fonction de vos besoins réels. Beaucoup de particuliers ont tendance à chauffer toutes les pièces de leur habitation à la même température. Ce comportement peut pourtant engendrer un gonflage de la facture d’énergie. L’idée donc, c’est de ne pas chauffer de la même manière les pièces inoccupées ou qui ne sont occupées qu’à certains moments de la journée et les pièces souvent occupées. De ce fait, il est conseillé d’avoir une température aux alentours de 16°C à 17°C dans les chambres, une température plus élevée d’environ 19°C dans le salon et 21°C semble appropriée dans une salle de bain.

Anticipez l’arrivée du froid avec une bonne isolation de la maison

La moindre fissure sur les murs, des joints décollés sur les portes et fenêtres ou un toit présentant des entrées d’air ! Tout cela est largement suffisant pour laisser le petit courant d’air froid se faufiler partout ou pour permettre une perte thermique. Par contre, comme on le sait parfaitement si bien, la présence de déperditions de chaleur n’est jamais bénéfique pour la note d’électricité. Vous n’obtiendrez qu’une facture d’énergie qui n’en finira pas de gonfler. Si vous voulez vraiment faire baisser votre facture de chauffage, il est d’abord indispensable de faire réaliser un diagnostic énergétique. Les résultats obtenus vous permettront ainsi d’améliorer ou pas l’isolation et l’étanchéité de vos ouvertures, toiture et murs.

Entretenez régulièrement ou rénovez votre équipement de chauffage

L’entretenir régulièrement ou rénover son système de chauffage quand il le faut, sont également des points clé permettant d’éviter d’exploser la facture de chauffage en hiver. Si vous utilisez un radiateur électrique pour vous chauffer, il est vivement recommandé de le purger. Un nettoyage périodique est également à prévoir afin de réduire l’encrassement de l’équipement et pour qu’il puisse fonctionner correctement et sans consommation d’énergie supplémentaire. Le plus judicieux est de faire appel à un professionnel pour un entretien annuel. Lorsque votre système de chauffage arrive également en fin de vie, songez à le remplacer avec un nouvel équipement performant.

Gérez toutes les périodes d’absence

Chauffer en permanence toutes les pièces de votre habitation alors que vous êtes absent de chez vous la journée ne contribue pas à réduire la facture d’électricité. Pour faciliter ainsi la gestion de ces périodes personnalisées de chauffage, il existe désormais une horloge de programmation. Pour une économie d’énergie, prévoyez ainsi l’installation de cette dernière.

Chauffage au bois : avantages et inconvenients

Bien que classique, le chauffage au bois continue de séduire bon nombre de foyers. Pour cause, cet appareil est robuste et authentique. C’est le cas du poêle à bois. Cependant, cet équipement n’est pas sans inconvénient. Dans cet article, nous allons voir les avantages et les points faibles d’un chauffage au bois.

Chauffage au bois : que des avantages !

Ce n’est pas pour rien que le poêle à bois fait de nombreuses adeptes à l’heure actuelle, c’est parce qu’il est plein d’atouts. Très prisé par nos ancêtres d’autrefois, celui-ci devient de plus en plus sophistiqué et moderne.

Le chauffage au bois en l’occurrence le poêle à bois est économique. Le bois est un bon combustible et il est le moins cher du marché. Il n’est pas non plus assujetti aux variations de prix comme les autres énergies entre autres le gaz et le fioul. De plus, le poêle à bois est autonome. Le bois suffit à lui seul pour chauffer vos pièces à vivre. Il n’a pas besoin d’une source électrique.

Contrairement aux idées reçues, le bois n’est pas du tout nuisible à l’environnement. Il faut reconnaître que ce combustible est très écologique, car le bois est une énergie renouvelable. Il n’aggrave pas l’effet de serre. De plus, le CO2 dégagé par le bois lors de sa croissance n’est pas différent du gaz qu’il dégage lors de sa combustion.

Le chauffage au bois comme le poêle à bois convient également à toutes les personnes. Il est facile d’utilisation, car il est dépourvu de nombreux gadgets de fonctionnalité. Enfin, l’appareil se montre original. Le feu de bois est authentique et convivial.

Quid des inconvénients du chauffage au bois ?

Comme tout autre équipement, le chauffage au bois a ses points faibles. D’abord, le poêle à bois requiert un approvisionnement régulier. Vous devez charger tout le temps votre poêle si vous voulez continuer de chauffer votre maison.

Ensuite, même si le poêle à bois est économique puisque le bois est le combustible le moins onéreux du marché, il faut reconnaître que ce chauffage au bois est très couteux. Il a un prix d’achat plus important que tout autre système classique.

Le poêle à bois est également difficile à installer. Vous devez faire appel à un professionnel pour poser votre chauffage au bois afin d’éviter les mauvaises surprises. Mais en faisant les points sur les avantages et les inconvénients de cet appareil, on peut dire que le poêle à bois est un système de chauffage plein d’atouts et qu’il mérite le détour. Vous vous demandez comment choisir poêle à bois ? Visitez ce lien.

Avantages et inconvénients d’une porte blindée

Les portes sont les points sensibles de la maison en cas de cambriolage. Particulièrement la porte d’entrée qui s’avère être l’accès préféré des cambrioleurs pour espérer s’introduire par effraction dans l’habitation. C’est pourquoi il faut immédiatement y remédier et renforcer toutes les ouvertures surtout la porte principale. Pour ce faire, pensez à retirer les anciennes portes et à les remplacer par des modèles blindés. Découvrez justement ci-dessous les avantages et les inconvénients de ce type de porte.

Une porte blindée aux multiples avantages

Ça ne fait aucun doute, la sécurisation de la maison est la principale préoccupation de la porte blindée. Mais pour cela, il faut d’ores et déjà retirer tout ce qui constitue l’ancienne porte à commencer par son bâti. Ensuite, il vous suffit juste de mettre en place le bloc porte métallique. On se sent déjà en totale sécurité avec ce bloc entièrement en acier ou en métal. Tous deux sont des matériaux phares pour garantir la solidité et la durabilité de la maçonnerie.

Dotée d’une serrure à 3 voire à 5 points, la porte blindée bénéficie d’un niveau de sécurité hautement supérieur à celui d’une porte normale. En fait, ce type de serrure est presque impossible à forcer. Et selon les experts, le cambrioleur abandonne au bout de 5 minutes en voyant la résistance de la serrure. D’où justement l’intérêt de privilégier les serrures certifiées A2P capables de résister à une effraction en cours pendant au moins 10 minutes.

Son autre avantage est sa capacité à améliorer l’isolation tant thermique que phonique de la maison. Concrètement, une porte blindée réduit considérablement les nuisances sonores ainsi que les lumières solaires aveuglantes. Mais encore, cette installation vous permettra de faire des économies de chauffage et de climatisation. D’un autre côté, une porte blindée offre également la possibilité d’embellir votre demeure. Elle a vraiment le chic pour se fondre dans le décor. Sa présence ne fait que rehausser le style et la déco de votre intérieur.

Les inconvénients d’une porte blindée

Bien évidemment, un tel équipement de sécurité vaut certainement très cher. Et bien, vous avez raison, une porte blindée n’est pas accessible à tous les budgets puisqu’elle coûte trois voire quatre fois plus qu’un modèle classique. En plus, il y a l’installation qui doit obligatoirement être effectuée par un professionnel, lui aussi certifié. Un autre problème se pose également lorsque vous perdez vos clés ou quand vous les oubliez à l’intérieur. En effet, seul le professionnel qui l’a installé peut résoudre le problème.

comment fabriquer un portillon en palette

Ne jetez pas les palettes, vous pouvez obtenir des objets décoratifs tendance en le customisant. Cette fois-ci, nous allons vous montrer comment transformer la palette en portillon. Vous verrez que le résultat vous plaira beaucoup.

Choix de la palette de bois

Il existe deux types de palettes que vous pouvez récupérer. La palette non marquée est souvent jetée, alors qu’elle peut être réutilisée. Elle est plus facile à démonter et vous pouvez facilement en trouver chez les commerçants, dans des magasins de bricolages et sur les chantiers. Ce type de palette est le plus utilisé par les bricoleurs et il est aujourd’hui présent dans le décor d’intérieur. Sinon, il y a également les palettes EUR EPAL qui sont généralement consignées et utilisées pour le transport des marchandises. Comme elles sont traitées et peintes, elles sont beaucoup plus résistantes. Mais seulement, elles sont un peu plus difficiles à démonter et elles sont lourdes. Beaucoup de designers se servent de la palette transformée en meuble pour apporter une touche contemporaine dans une pièce. Elle est aussi idéale pour créer un style bohème dans votre décor.

Préparation de la palette

Avant de la transformer en portillon, vous devez bien sûr préparer la palette de bois. Pour commencer, démonter les planches du dessus. Frottez-les et poncez pour éliminer la peinture et nettoyer le bois. Avec l’aide d’un pinceau, appliquez-y du produit traitant et peignez-les avec de la peinture spéciale extérieure. Vous pouvez le peindre de la couleur qui vous convient, harmonisez les couleurs en vous référant à celles de la façade de votre maison.

Conception du portillon

Une fois le traitement terminé, vous pouvez maintenant monter votre portillon en palette. Composez un cadrage avec l’aide de 4 planches : 2 traverses et 2 lattes d’extrémité. Percez et vissez pour les fixer entre elles. Placer ensuite des planches de la même manière que sur la palette. Sinon, vous pouvez les placer de façon asymétrique pour donner un style original. Avant de les fixer, marquez leur emplacement de chaque planche avec l’aide d’un crayon pour ne pas vous tromper sur les mesures.

Installation de la quincaillerie

Maintenant que le panneau du portillon est prêt, il ne vous reste plus qu’à le monter sur le poteau et à poser la serrure. Choisissez la fixation de votre portillon en fonction du poteau de soutien. Fixez les pentures sur les traverses haute et basse du portillon. Puis, fixez également les gonds sur le poteau à la hauteur adéquate. N’hésitez pas à faire le marquage pour ne pas vous tromper. Pour terminer, poser la serrure pour fermer et sécuriser votre portillon.

Pour l’achat de la quincaillerie, nous vous conseillons de visiter le site Label Habitation : https://www.labelhabitation.com/equipement-du-jardin.html?

quel type de chauffe eau choisir

Un chauffe-eau est surement l’un des appareils les plus utilisés dans un foyer surtout quand l’hiver arrive. Si vous pensez aussi à vous en procurer un, il est important que vous sachiez d’abord les différents types de chauffe-eau que vous pourriez trouver sur le marché. Cet article pourrait vous être utile dans ce cas.

Chauffe-eau solaire

Comme son nom l’indique, ce type de chauffe-eau est équipé de plusieurs panneaux solaires pour l’alimenter. Autrement dit, ces panneaux vont capter l’énergie solaire pour chauffer convenablement l’eau dans le ballon. Généralement, ce type d’appareil peut avoir une capacité entre 200 et 400 litres. Pour l’installer, vous n’aurez qu’à le mettre au même endroit que votre ancien chauffe-eau. Sinon, posez-le à l’endroit de votre choix si c’est la première fois que vous ferez cela. C’est de cette manière que vous déterminerez la place de vos panneaux (dans le jardin ou sur le toit). Notez aussi que ce type de chauffe-eau est parfaitement compatible avec la RT 2012. De plus, vous n’aurez qu’à bien nettoyer les panneaux avant de vérifier la pression du liquide caloporteur pour l’entretenir.

Chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique est quant à lui connu pour sa capacité à interpeller les calories de l’air pour fonctionner. Cela est dû au fait qu’il dispose d’une petite pompe à chaleur. Sachez que la capacité de ce type d’appareil peut aller de 150 à 270 litres. Par contre, vous pourriez le placer dans un endroit de 20 m3 minimum où doit se trouver une prise d’air ainsi qu’un rejet vers l’extérieur. De plus, un tel équipement est parfaitement économique et efficace. Ajouter à cela, son entretien ne devrait pas être difficile pour vous, car quelques contrôles vous suffiront.

Chauffe-eau à gaz

Le fonctionnement de ce troisième type de chauffe-eau se fait grâce à sa faculté à brûler le gaz qui servira à chauffer l’eau à l’intérieur. Toutefois, il ne peut prendre en compte que 50 litres d’eau au maximum. Par contre, notez bien qu’il vaut mieux acheter du gaz que de consommer de l’électricité vu que le premier est moins cher que l’autre. Quant à la mise en place, assurez-vous qu’il soit près d’un point de puisage afin que le raccordement et l’évacuation du gaz soient faciles. En plus de cela, son entretien est aussi une chose facile à faire.

Chauffe-eau électrique

Ce dernier type de chauffe-eau est toujours équipé d’une résistance électrique qui lui sert à chauffer la quantité d’eau placée dans le ballon. Sachez que vous pourriez avoir un modèle avec une accumulation capable de fonctionner durant les heures creuses. Qu’il possède une capacité de 50 ou 300 litres, celui-ci n’aura aucun mal à chauffer l’eau que vous voulez. Concernant sa mise en place, assurez-vous juste qu’il soit à une distance au dessous de 8 m des points de puisage. Notez aussi que vous n’aurez qu’à faire le bon branchement surtout au niveau de l’arrivée d’eau froide. Tandis que pour l’entretien, vous n’aurez qu’à vérifier régulièrement le groupe de sécurité.

comment installer un visiophone

Actuellement, si le visiophone est de plus en plus répandu sur le marché, ce n’est pas par hasard. Il nous permet non seulement d’optimiser notre sécurité, mais également, il nous procure un confort d’usage. Qui plus est, son installation est une chose facile qu’avec une petite notion en bricolage, on peut le faire nous-mêmes et nous épargnons le gaspillage d’argent pour le frais d’installation.

Focus sur un visiophone

Un visiophone ou un interphone vidéo est un système de sécurité et de contrôle d’accès très efficace et performant. Il est principalement utilisé dans une habitation ou dans les lieux de travail comme les bureaux ou les usines et nous permet d’avoir une communication audiovisuelle avec nos visiteurs. Pour ce faire, un visiophone est composé d’un boîtier qui sera placé dans la rue et peut être équipé d’un digicode pour renforcer la sécurité de notre habitation. Bref, entant qu’interphone, le visiophone est également équipé d’un émetteur appelé platine, un récepteur appelé combiné et une gâche électrique, celle qui nous permet d’ouvrir à distance et automatiquement la porte ou le portail. Par contre, entant qu’interphone vidéo, il est composé d’un écran et d’une caméra qui fonctionne avec des LED infrarouge et nous permet de voir dans le noir sans faire de lumière.

Les avantages d’un visiophone

Équipé sa maison ou son bureau d’un visiophone procure divers avantages. Si on ne parle que de la sécurité qu’il procure, il est vraiment satisfaisant. En effet, un visiophone permet d’identifier, visualiser et dialoguer avec ses visiteurs avant de décider de les ouvrir ou non. Dans ce cas, un visiophone nous évite la mauvaise surprise des personnes qui frappent dans notre porte. Qui plus est, même pendant notre absence, un visiophone permet de nous mettre au courant de tout ce qui se passe devant notre porte ou portail. Ainsi, il nous permet d’avoir un esprit tranquille même étant loin de notre habitation. Puis, l’installation d’un visiophone dans un immeuble ou une entreprise nous permet également de contrôler et filtrer les personnes qui y accèdent. Il suffit juste de l’équiper d’un clavier à code afin de ne donner accès qu’aux personnes en connaissance du code secret. Enfin, équipé d’une gâche électrique, le visiophone nous évite le gaspillage d’énergie tout en descendant de l’escalier, seulement pour ouvrir la porte à nos invités.

Les étapes de l’installation d’un visiophone

Comme nous l’avons dit plus haut, l’installation d’un visiophone est une chose facile, surtout, quand vous misez sur un visiophone sans fil. En effet, il ne demande que deux travaux notamment, la mise en place du combiné extérieur et l’installation du boîtier intérieur. Dans la première étape, vous aurez à identifier le mur le plus proche de la sonnette. Cela permettra à la caméra d’être vraiment utile. Ainsi, vous devez encastrer le support du visiophone dans une hauteur de 1,30 m au-dessus du sol. Puis, vissez-le et installez le visiophone dessus. Maintenant, passez à la deuxième étape, celle où vous installerez le boîtier intérieur tout en fixant le combiné et le socle contre le mur via des chevilles. Enfin, terminez le travail par le branchement nécessaire ou la vérification des pilles ou de la batterie.

Apporter des aménagements supplémentaires à sa maison

La maison n’est plus seulement une question de retraite personnelle et de confort. De plus en plus, nous voyons que les gens accordent une grande valeur à la façon dont elle peut servir et divertir la famille et les amis. Selon les agents immobiliers, les espaces de vie et de divertissement en plein air sont en train de prendre de l’ampleur comme prochaine grande tendance et doivent avoir des commodités pour les maisons.

Continuer la lecture de « Apporter des aménagements supplémentaires à sa maison »